Le Post Infeeny

Les articles des consultants et experts Infeeny

Archives de Catégorie: Non classé

//Build 2017 Day 3 – Sessions

Pour ce dernier jour de la build nous avons eu plusieurs sessions sur le future des outils/langages de Microsoft.

1- The future of Visual Studio

Cette session présentée par Amanda Silver, Tim Sneath avec une intro de Sadiq Shaikh que le grand public a découvert lors de la //Build 2016 avec le projet des lunettes connectés pour aveugle.

Sadiq Shaikh est intervenu pour nous montrer comment un aveugle peut coder. Il a commencé par énuméré les différentes nouveautés coté accessibilité dans Visual Studio et enfin il a terminé par une démo époustouflante du développement d’une appli console « Hello World » !

Amanda Silver a enchainé avec les nouveautés dans la version courante de VS 2017 et la prochaine MAJ (l’update 3 qui est en preview) :

    • Live Unit Testing qui arrive sur .NET Core.
    • Les nouvelles fonctionnalités de refactorisation (qui vont visiblement évolués encore plus)
    • L’amélioration de l’intellisense
    • Une nouvelle UI pour la recherche de références
    • Les moyens de rajouter un container Docker (windows ou Linux) dans la dialog de création de projet et avec un clique droit sur un ancien projet web.
    • Une extension Continuous delivery qui permet d’être notifié des differents evenements qui se passent sur VSTS

Tim Sneath a terminé la session sur plusieurs démo qui concerne le développement C++ d’un projet Linux qui s’exécute (avec du debug) en local sans VM en utilisant le subsystem linux de Windows 10.

2- The future of C#

Le nom de cette session est encore une fois trompeur, je n’ai vu que deux ou trois évolution de C# lors des 10 dernières minutes de la session, le reste était plus un rappel des dernières évolution de C# 7 (notamment les out variables, Is-expressions with patterns,  … ).

Les nouveautés présentés sont :

3- What’s new with the Microsoft Bot Framework

Plusieurs annonces:

4- Modern front-end web development in Visual Studio 2017

Dans cette session, Mads Kristensen l’inventeur de Web Essentials nous a fait quasiment que des démos pour nous présenter les fonctionnalités qui améliorent la vie d’un développeur front-end dans Visual Studio 2017 via des plugins:

Avec une mention spécial pour Client-Side Library Installer qui sera proposé dans un premier temps via un plugin et plus tard intégré nativement dans Visual Studio. Ce Plugin permet d’installer (restaurer) et de consommer facilement des bibliothèques côté client tiers: il suffit de précisé la source (cdnjs, npm (à venir), filesystem …) la lib avec sa version, le ou les fichier à récupérer, et la destination (voir le readme sur GitHub). Super plugin !

Et aussi une petite partie sur comment le compilateur TypeScript peut maintenant dans Visual studio (via une option activable dans le tsconfig + doc JSdoc) faire de l’analyse et des contrôles dans un fichier JavaScript sans aucun fichier .ts ou .d.ts

Et pour terminer, une belle découverte JavaScriptServices un ensemble de techno client-side pour ASP.NET Core qui fournit l’infrastructure pour:

  • Utiliser Angular 2/ React / Vue / Aurelia / Knockout / etc.
  • Compiler les ressources du front avec Webpack.
  • Exécuter le JS sur le serveur au runtime.
  • Faire du prerendering coté serveur pour un affichage instantané de l’HTML coté client et pour l’indexation dans les moteurs de recherche.

[Azure][SQL] Passage de certification 70-473

Suite à mon passage de la certification 70-473 : Conception et implémentation de solutions de plateforme de données cloud

Voici mon retour cette certification :

  • Une 50aine de questions au total
  • Pas mal d’études de cas 4 ou 5, partant de la base suivante :
    • J’ai un système On-Premise (en local) je souhaite le migrer dans le cloud vers quelle solution  dois je me tourner ?
      • Evidemment il faut répondre en fonction du contexte client 🙂
    • Et le contexte client peut varier :
      • Soit ça peut être tourné vers des machines en IAAS avec potentiellement de la haute dispo
      • Soit vers du SQL Database ou du SQL Datawarehouse
  • Passer ces études de cas très intéressante (car, pour une fois elle reflète vraiment les questions que l’on peut se poser en clientèle)

 

  • Il y a pas mal de questions techniques orientés sur les informations suivantes :
    • Ouverture des ports pour accéder la SQL Database depuis l’extérieur ou vers les machines en IAAS
    • Configuration de l’Azure Active Directory quand cela est nécessaire
    • Il faut bien connaitre les différences entre les niveaux de services proposés dans la SQL Database (basic, Standard, premium)
    • Il faut connaitre tous les systèmes de géoréplication
    • Certaines questions portent sur les connaissances des systèmes de sauvegarde disponible que ce soit sur la version SQL Database ou en IAAS
    • Il est nécessaire de connaitre les systèmes de transfert de données vers Azure suivant la volumétrie
    • Il est impératif de connaitre les systèmes de chiffrement et de sécurité des données
    • Les nouveautés coté SQL Server 2016 SP1 et SQL Database V12 sont aussis de la partie et sont utiles dans les questions (polybase, Always encrypted …)
    • Certaines questions consistent à connaitre les commandes powershell permettant re restaurer un backup sur une SQL database par exemple, il est donc nécessaire de connaitre les commandes PowerShell disponible dans Azure.

Ma méthode de révision a été la suivante :

  • Comprendre le type de questions qui peuvent être demandés (via la vidéo ci-dessous et les slides)
  • Réviser sur la MSDN les différentes parties sollicitées
  • J’ai eu la chance de travailler à quelques reprises sur des cas similaires chez des clients ou lors de présentation et il n’y a pas à dire mais la pratique ça aide énormément 🙂

 

Si vous souhaitez en savoir plus :

https://www.microsoft.com/fr-fr/learning/exam-70-473.aspx

https://cloudthat.in/course/azure-certification-boot-camp-for-exam-70-473/?pdfpopup=1

https://www.youtube.com/watch?v=rOC4nhuXoRo

 

Julien PIERRE

Consultant MSBI

//Build 2017 Day2 – Sessions

Lors de cette journée consacrée à Windows, j’ai assisté à plusieurs sessions où malheureusement le  contenue tournaient autour de quasiment le même sujet.

App Model evolution

Dans cette session  Andrew Clinick a présenté les évolutions de l’app Model:

  • Simplification et l’amélioration de la vitesse de distribution.
  • Les delta de MAJ
  • Self UWP updating apps (pour les applications installées en dehors du store)
  • Microsoft conseille fortement l’utilisation du desktop bridge, non pas pour être dans le store, mais pour améliorer fortement l’expérience utilisateur, dans le sens où l’installation/désinstallation de l’application sera « propre » avec 0 impact sur le système.

Quelques infos sur le Desktop Bridge :

  • Il ne convertit pas les applications mais plutôt le MSI, xcopy …
  • l’application ne change quasiment pas
  • Office et Microsoft teams utilisent le desktop bridge
  • Amélioration de l’engagement des utilisateurs avec plusieurs outils :
    • Le project Rome
    • Les adaptatives cards (via la nouvelle fonctionnalité de Windows « timeline » ou via Cortana/Bots)
    • Microsoft Graph (sujet récurant lors de la build)

What’s New in TypeScript

Le nom de cette session est trompeur. Aucune nouveauté n’a été présentée. Anders Hejlsberg a déroulé exactement les mêmes slides qu’il utilise depuis plusieurs mois, avec exactement les mêmes démos.

Les nouveautés listées (ou vues lors des démos) sont celles des versions 2.0 à 2.2 et non pas des futures versions:

  • Non-nullable types
  • Literal types
  • Async Await ( pour de l’ES3/ES5)
  • type checking pour du JavaScript (dans VS Code)
  • Quick fixes (dans VS Code)

//Build Day 2 Keynote

La Keynote du deuxième jour de la //Build était consacré à Windows et on a eu droit à plusieurs annonces:

  • Fall Creators Update, la prochaine MAJ de Windows 10.
  • Story Remix, une app, probablement le successeur de Movie Maker (qui n’existe plus depuis Windows 10) avec une grande différence : la forte présence de l’IA !
  • Fluent Design System, le nouveau design des apps Windows 10 (anciennement project NEON)
  • Le retour des Placeholders de OneDrive. Nouveau nom => Files on Demand. La différence c’est que c’est au niveau de l’OS.
  • Cloud-powered clipboard ! Pour faire du copier coller cross-platform/devices.
  • Windows Timeline
  • XAML standard 1.0
  • La disponibilité du SDK du project Rome pour iOS
  • Visual Studio Mobile center supporte désormais UWP
  • iTunes sera prochainement disponible dans le Windows Store
  • Xamarin live player (On a assisté à une session pour en savoir plus)

//Build 2017 Day1 – Sessions

Pour cette première journée j’ai participé à plusieurs sessions:

1- Bring your desktop apps to UWP and the Windows Store using the Desktop Bridge

Dans cette session on nous a expliqué le but du bridge => Créer un pont entre l’ancien App model de Windows qui existe depuis les premières versions de celui-ci et le nouveau App model qui existe depuis 2011/2012 avec Windows 8.

Avantages:

  • Simplicité
  • Pas d’élévations de droit lors de l’installation/utilisation
  • Installation sûre (qui ne va pas aller modifier les clés de registre par exemple)
  • Offrir la possibilité d’avoir des MAJ automatiques et différentielles
  • Ouverture à la monétisation simple (via le store)
  • ….

Le fonctionnement est assez simple, il faut fournir un MSI à l’outil, celui-ci va le convertir en APPX (Si la conversion ne marche pas, c’est qu’il faut changer du code qui n’est pas supporté (ou pas encore) par le Bridge)

Le Bridge est en constante évolution avec le support de plus en plus d’API: la règle est simple, toutes les API publiques – non cassées – sont ou seront supportées.

Les dernières nouveautés sont:

  • Support du préinstall
  • Objets com
  • Déclaration de règles firewall
  • Support du wack
  • Support des applications sans MSI (un .exe avec des dll)

La version complète d’office qui sera bientôt dans le store utilise ce même Bridge !

 

2- Bot capabilities, patterns and principles

Cette session est orientée sur les patterns qu’il faut/qu’il ne faut pas utiliser pour créer un bot, exemple :

  • A NE PAS FAIRE => un bot avec un seul dialog (1 question) qui utilise 100 LUIS intents (choses que le bot peut faire) avec 100 différents énoncés == 10000 diférentes choses que l’utilisateur peut dire (ET n possibilités non prévues)
  • A Faire => Guider l’utilisateur, avec des questions précises, avec une UI (questions avec des boutons de réponses)

3- Cortana skills development: Get started

Super nouveauté qui ouvre énormément de  possibilités . Malheureusement inutile en France pour l’instant, Cortana skills n’est disponible qu’aux USA et on a pas d’informations d’infos sur la date de disponibilité dans les autres pays.

Cortana skills permet de déployer des skills (l’équivalent d’un bot) directement dans Cortana (PC, téléphone ou autre device qui supporte Cortana)

Un skill c’est une « unité d’intelligence conversationnelle » qui aide les utilisateurs via un service, ou autrement un Bot qui utilise le channel Cortana (et donc l’UI de cortana) pour interagir et fournir de l’information à un utilisateur.

L’authentification avec un compte d’une organisation est possible, la récupération des données de l’utilisateur aussi (par le service/bot)

On a eu droit à deux démos :

  • Commande d’une pizza Domino’s (sans application installée sur le PC)
  • Recherche d’un collègue pour faire du code review (le bot va chercher de l’information avec Microsoft Graph => scénario avec l’authentification)

Ressources dispo ici

4- Snapshot debugging and profiling in Microsoft Azure: Next generation diagnostics for your in-production cloud apps 

Super session qui montre les futures fonctionnalités de Visual Studio/Azure (qui seront complètement ouverts en preview à la fin de l’été).

  • Snapshots

Cette nouvelle fonctionnalité d’Application Insights permet de prendre un snapshot de l’application en prod quand une exception se déclenche via la télémétrie.

On peut aussi via Visual Studio Enterprise avoir des snappoints ( l’équivalent d’un point d’arrêt mais pour faire un snapshot et non pas arrêter l’exécution du code) et des logpoints (qui nous permettent d’insérer des logs sans redéployer l’application ni écrire du code !)

Les snapshots sont téléchargeable et peuvent être rejoués dans Visual studio.

  • Application Insight Profiler

Outil pour analyser et améliorer les applications déployés dans Azure pour plus détails voir https://azure.microsoft.com/en-us/blog/app-insights-app-map-and-profiler/

//Build 2017 Day1

Cette année la build est de retour à la « maison » à Seattle. Avec @timothelariviere nous couveront les trois jours de la conférence.

Contrairement aux anciennes version de la //Build, cette année la première journée est consacrée à l’IA et Azure

Les annonces de la Keynote:

  • Quelques chiffres:
    • 500 millions de devices sous Windows 10 !
    • 100 millions d’utilisateurs actifs office 365
    • 12 millions d’organisations dans l’Azure Active Directory
    • 90% des TOP 500 entreprises utilisent le Cloud de Microsoft
  • Microsoft passe du Mobile First Cloud First au Intelligent Cloud/Intelligent Edge
  • Azure Iot Edge (fonctionne sur Windows/linux et les petits devices)
  • Plusieurs démos qui démontrent l’utilisation de l’IA : Workplace safety (analyse en temps réel de flux vidéos pour détecter les risques sur un chantier) , Intelligent meetings, Cortana …
  • Azure :
    • Cloud shell : CLI disponible directement dans la version Web (et app) d’azure, sans rien installé !
    • Azure mobile App dispo sous iOS et Android (la version UWP arrive bientôt)
    • Debug de la prod avec des snapshot (super feature)
    • MySQL et PostgresSQL as a service (grosse annonce)
    • Azure Cosmos DB
    • Azure Stack (l’extension d’azure pour avoir un « Azure en local »)
  • Visual Studio 2017 for mac passe en GA avec .Net Core 2.0 en preview !
  • Support des Azure Functions et des logic Apps dans VS 2017
  • Cognitive Services : 4 nouveaux services : Bing custom search, custom Vision Service, Custom Decision Service et Video indexer
  • Bots : Trois nouveaux canaux : Cortana Skills, Skype for Business (ENFIN !) et Bing.
  • AI translation for PowerPoint : plugin de traduction en live d’une présentation PowerPoint

Et pour finir, je vous laisse admirer cette vidéo =>

Infeeny présent à la Microsoft Build 2017 à Seattle pour mieux innover !

Build_2017_Infeeny
Conférence annuelle Microsoft Build 2017 à Seattle (États-Unis)

Mehdi et Timothé, deux experts Infeeny (de la Practice Applications & Digital), sont « nos reporters » du 10 au 12 mai 2017 en direct de Seattle pour assister à la Microsoft Build 2017* et nous faire un retour en avant première sur les nouveautés annoncées lors de cette conférence annuelle qui va se dérouler au Washington State Convention Center à Seattle (Etats-Unis).

Pour suivre la conférence « Build » en ligne : build.microsoft.com

La première Keynote a lieu le mercredi 10 mai à 17h et le programme est disponible sur : https://mybuild.microsoft.com/sessions

*La Microsoft Build s’adresse aux développeurs de logiciels et d’applications fonctionnant sur le système d’exploitation Windows.

Compiler et minifier les fichiers .less en fichier min.css

Objectif

L’objectif de cet article est d’ajouter une tâche Gulp à vos build définis sur VSTS pour compiler et minifier les fichiers .less.

Prérequis

  • Un projet VSTS avec une application web ASP.NET.
  • Une définition de build pour l’application ASP.NET du projet
  • Installer Node.js :
    • Sur le poste de développement pour définir la tâche Gulp
    • Sur le serveur de build, pour exécuter la tâche Gulp

Création de la tâche Gulp

La création de la tâche Gulp pour compiler et minimiser les fichier .less en fichier .min.css, est faite sur un poste de développement au sein de visual studio 2015.

Poste de développement

Prérequis

En plus de l’utilisation de visual studio 2015, il faut installer :

  • Node.js : pour la gestion et l’exécution des package npm. A télécharger ici
  • Task Runner Explorer: Il s’agit d’une extension pour Visual Studio afin de tester et gérer les tâches Gulp. A télécharger ici

Configurer gulp pour l’application web

Il faut ajouter au projet de l’application web 2 fichiers afin de configurer gulp :

  • gulpfile.js : contient les définitions des tâches Gulp à exécuter
  • package.json : contient les listes des packages nécessaire à l’exécution des tâches définies dans le fichiers précédents

Script de la tâche gulp « less » pour compiler et minifier les fichiers .less en .min.css

var gulp = require('gulp');
var less = require('gulp-less');
var path = require('path');
var watch = require("gulp-watch");
var rename = require('gulp-rename');
var minifyCSS = require('gulp-minify-css');
var plumber = require('gulp-plumber');

gulp.task('less', function () {
    return gulp.src('./Content/**/*.less')
    .pipe(plumber())
      .pipe(less({
          paths: [path.join(__dirname, 'less', 'includes')]
      }).on('error', function (err) {
          console.log(err);
      }))
      .pipe(minifyCSS().on('error', function(err) {
            console.log(err);
       }))
        .pipe(rename({suffix: '.min'}))
      .pipe(gulp.dest('./content/'));
});
Et ci-dessous le fichier de configuration package.json associé
{
  "name": "Mon projet",
  "version": "1.0.0",
  "description": "",
  "main": "index.js",
  "scripts": {
    "test": "echo \"Error: no test specified\" && exit 1"
  },
  "author": "",
  "license": "ISC",
  "devDependencies": {
    "gulp": "^3.9.1",
    "gulp-less": "^3.3.0",
    "gulp-rename": "^1.2.2",
    "gulp-minify-css": "^1.2.4",
    "gulp-watch": "^4.3.11",
    "gulp-plumber": "^1.1.0"
  }
}

 Tester la tâche Gulp

Sous Visual Studio :

  • Cliquez droit sur le fichier gulpfile.js
  • Dans « l’explorateur de solution »cliquez sur « Task Runner Explorer »Menu_Task_runner.png
  • Dans la fenêtre de « Task Runner Explorer », Cliquez droit sur la tache « install » du package.json
  • Cliquez sur « Run »pour installer les packages en local à la solutionRun_Task_Install.png
  • Dans la fenêtre de « Task Runner Explorer », Cliquez droit sur la tache « less »
  • Cliquez sur « Run »pour exécuter le test de la tâcheRun_Task_runner

Ajouter la tâche au build VSTS

Prérequis sur le serveur de build

Le serveur de build doit contenir tout le nécessaire à la compilation de la solution. Node.js doit donc être installé sur le serveur de build. A télécharger ici

Modification de la définition du build VSTS

  • Connectez sur VSTS
  • Allez dans « Build & Realease »/Builds
  • Editez la définition du build pour lequel vous souhaitez ajouter la tâche Gulp
  • Ajoutez une tache « NPM »Add_Task_Npm
  • Configurez cette tache afin d’installer les package npm nécessaire à l’exécution sur la tâche gulp précédemment créée: « less »
    • Working folder : répertoire du projet contenant le fichier package.json
    • npm command : install
    • arguments : -configConfig_Task_Npm.png
  • Ajoutez une tâche « Gulp » afin d’exécuter la tache « less »Add_Task_Gulp
  • Configurez cette tâche afin d’exécuter la tâche gulp précédemment créée: « less »
    • Gulp File Path : Chemin du répertoire du projet contenant le fichier gulpfile.js
    • Gulp Task(s) : nom de la tâche à exécuter
    • Arguments : Arguments nécessaire à la tâche
    • Working Directory : Chemin du répertoire de travail, comme on travaille avec les packages npm définis pour le projet, il s’agit du répertoire du projetConfig_Task_Gulp.png
  • Cliquez sur « Save »

Maintenant votre build VSTS exécute une tâche Gulp pour compiler et minifier les fichiers .less !

 

[SQL 2016]Introduction au Row Level Security

Voici une nouveauté intéressante de SQL Server 2016

Le Row Lever Security (RLS)

Qu’est-ce que c’est ?

Le Row Level Security permet de sécuriser des données au niveau des lignes.

Grace au Row Level sécurité on peut attribuer des rôles et afficher les données correspondant au rôle correspondant à l’utilisateur logué.

Lire la suite

Introduction à PolyBase

PolyBase :

Polybase est une technologie qui permet de requêter et de combiner des données non-relationnelles et relationnelles à partir de SQL Server

PolyBase supporte Hadoop et Azure Blob Storage

Les requêtes sont optimisées pour pousser le calcul vers Hadoop

Comment créer une table polybase :

Lire la suite