Le Post Infeeny

Les articles des consultants et experts Infeeny

Build 2015 – Hosted web apps and web platform innovations

L’objectif des applications Windows en HTML, ou « Windows web apps » sous Windows 10 est d’enlever les quelques barrières qui existaient sous Windows 8, dans le but d’utiliser les frameworks et les outils courants du web, sans avoir besoin de contournements comme c’est le cas aujourd’hui. Ces applications font intégralement partie des « Universal APplications » ou UAP, et fonctionnent sur toutes les plateformes Windows (Rasperry, Hololens, …).

Sous Windows 10 le moteur d’execution utilisé est le tout nouveau moteur Edge, ainsi que la nouvelle version de Chakra.

Les Windows web apps peuvent être packagées comme c’était le cas dans Windows 8+ et Windows Phone 8.1 en créant un package (appx) contenant les fichiers. Avec Windows 10, les applications web peuvent maintenant aussi être hébergées sur un serveur. Conceptuellement, il s’agit dans ce cas d’un site web, visible dans le store, sans le chrome du navigateur. Les applications hostées peuvent donc être mises à jour en modifiant leur code sur le serveur, sans republier dans le store. Ces applications peuvent être sideloadée comme les autres. Ce modèle d’application constitue donc un modèle très attractif pour toute application qui est connectée par nature.

Pour créer une « hosted app », on peut modifier le manifeste appx pour déclarer une page de démarrage en http, et ajouter une instruction pour déclarer l’application comme étant hébergée. On peut préciser aussi le ou les domaines http autorisés

Une application hosted va tout de même plus loin qu’un simle site internet, et peut accéder aux API windows (une autre instruction à checker dans le manifeste), et on peut restreindre l’accès aux API Windows à certain domaine http.
Le fait qu’une application soit hostée n’empêche pas d’inclure des fichiers dans le package, et de fait d’avoir une application qui mixe les deux modes.

Pour les Windows web apps, le modèle de sécurité a été modifié pour se baser sur le standard W3C « Content Security Policy » (CSP), plutôt que sur des restrictions propriétaires. Cela permet d’avoir davantage de flexibilité, et permet que la plupart des frameworks fonctionnent out of the box. Le modèle CSP permet aussi de personnaliser le niveau de sécurité si besoin.

La nouvelle plateforme web est également au coeur du contrôle de Webview dans Windows 10. Cette nouvelle Webview permet maintenant d’injecter un objet C# dans une page pour faciliter la communication avec le contenu de la Webview. On a également une API permettant de nettoyer le cache, ou la possibilité d’autoriser une page à utiliser l’API WinRT.

Par ailleurs, ces modifications facilitent beaucoup l’intégration des Windows web apps dans Cordova (avec Windows Phone 8.1 ca frotte un peu sur les bords…).
Pour les applications hostées, on peut aussi faire cette intégration avec Manifoldjs qui va crée des applications hostées avec Cordova, à condition de mettre un webmanifest sur le serveur pour décrire les différentes ressources nécessaires.

Beaucoup de modifications intéressantes donc pour tout ce qui touche à la plateforme web, en natif (packagée et/ou hostée), et aussi en cross platform.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :