Le Post Infeeny

Les articles des consultants et experts Infeeny

#PASSBAC 2015 – Jen Underwood – Best Practice Mobile Dashboard Design

Des décisions cruciales doivent être prises à tout moment, partout et sur n’importe quel appareil. Fournir des réponses immédiates à vos utilisateurs quand ils en ont le plus besoin peut se révéler être un véritable défi. Quand on sait que plus de 80% des employés utilisent déjà des appareils mobiles aussi bien dans leur cadre personnel que professionnel, il est désormais crucial de fournir à vos employés les informations nécessaires pour prendre les bonnes décisions au bon moment.

Dans cette session, Jen (http://www.jenunderwood.com) nous initie aux considérations à prendre en compte pour la mise en en œuvre d’un BYOD et nous fournis un ensemble de démos intéressantes sur Power BI et Datazen.

Quels sont les challenges de la BI mobile ?

  • Les différentes tailles d’écran des terminaux
  • Le manque de clavier physique
  • La navigation tactile

Quelles sont les questions à se poser ?

  • Quelles actions doivent être prises ?
  • Comment les utilisateurs vont utiliser les dashboards ?
  • Quels sont les terminaux qui seront utilisés pour visualiser les dashboards ?
  • Est-ce que les utilisateurs peuvent voir les évolutions, les tendances ou bien faire des comparaisons rapides ?
  • Est-ce que les utilisateurs peuvent personnaliser les dashboards pour recevoir/emmettre des alertes contextuelles ou proactives ?

Quelles sont les bonnes pratiques ?

  • Repensez le besoin, n’apporter que l’information essentielle
  • Concevez l’information afin qu’elle puisse être affichée sur les plus petits écrans
  • Adoptez une visualisation en mosaïque du haut vers le bas Créez des templates par terminaux
  • Utilisez des palettes de couleurs réduites
  • Vérifiez la disponibilité des polices sur vos différents terminaux (les tailles de polices les plus utilisées sont 9,12 et 15)
  • Utilisez des noms et des formats de données courts
  • Mettre en places des « one top actions » pour partager rapidement l’information (email, twitter, facebook, etc.)

La data visualisation est essentielle

  • Quelles significations ont les couleurs et les icones ?
  • N’oubliez pas de prendre en compte les daltoniens => faites un tour sur http://colorlab.wickline.org/colorblind/colorlab/
  • Le contexte social, l’identité, la motivation et la langue sont autant de facteurs à ne pas négliger.

Les erreurs de visualisation les plus communes :

  • L’utilisation de graphes camembert ou en 3-D modifie la perception de l’information
  • Trop d’informations affichées
  • L’utilisation de pattern de remplissage
  • Des axes inconsistants, un mauvais tri ou un mauvais placement
  • L’utilisation du count vs %

Il faut donc rester sobre, succinct, et ordonner l’affichage des données en fonction de leur priorité en choisissant le graphe le plus adapté en fonction de l’information à véhiculer.

Jen passe ensuite de la théorie à la mise en pratique par quelques démos effectuées sur Datazen avec une utilisation multi plateforme (sur PC sous win 8.1, sur IPad  et sur IPhone). La prise en main du Datazen Designer est simple et montre la capacité du produit à concevoir un même dashboard sur différents devices (PC, tablette, smartphone), définir des templates, de définir et d’utiliser ces propres maps, etc. Un produit qu’il faudra prendre en main rapidement, d’autant plus, qu’il est gratuit pour tous ceux possédant une licence SQL Server 2008 Enterprise et plus, avec ou sans software assurance.

Jen passe ensuite aux démos Power BI, toujours en Public Preview. A ce sujet, entre les sessions, j’ai pu discuter avec Kasper De Jongue afin d’avoir une éventuelle date de release de Power BI (Et oui, pour ma part je n’ai jamais connu de client partir sur une preview sauf pour des POCs, en règle générale ils attendent plutôt le SP1). Kasper m’a alors répondu que Google était resté en preview pendant plus de 10 ans sans que cela ne gêne personne. Il faudra donc faire avec et convaincre nos clients de la maturité du produit tout en jouant sur les update packs qui sont délivrés tous les mois et qui sont loin d’être des mises à jour correctives :

  • Apparition du Power BI Designer
  • Apparition de nouveaux connecteurs ces derniers mois Salesforce, Dynamics, SAP BO, Google Analytics,…
  • De nouveaux graphes (treemap, funnel chart, filled map, cluseterd combo, gauge) et de nouvelles fonctionnalités (gestion des relations many-to-many dans Power Pivot, de nouvelles transformations Power Query)
  • La possibilité de piloter Power BI via l’API
  • Un mode de licensing agressif par rapport à la concurrence

Je suis pour ma part plutôt convaincu par Power BI, mais il reste encore quelques points clés comme

  • avoir la main sur les palettes de couleurs
  • pouvoir embarquer des rapports/dashboards Power View dans Dynamics ou bien sur un portail SSRS natif ou bien n’importe quel site .Net par l’intermédiaire d’un viewer
  • la gestion des credentials pour certaines sources de données
  • permettre un mode déconnecté
  • intégrer SSRS, car pour l’instant c’est le seul qui sache faire du reporting opérationnel, une diffusion en masse pilotée par les données, et du data alerting

Merci à Jen pour cette session très enrichissante.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :