Le Post Infeeny

Les articles des consultants et experts Infeeny

[Techdays 2014] Power Query Demos Extravanganza

Session du Mercredi 12 février 2014 : 12h15 – 13h00

Thèmes : Le Nouvel Office : solutions de communication et collaboration

Intervenant : Jean-Pierre Riehl

Niveau : Expert (400)

Résumé : Session 100% queries ! Jouons avec les données et poussons Power Query à ses limites pour savoir s’il est digne de porter le nom de Self-Service ETL. Attention, code M Inside… Level 400 / 100% Démos.

 

Dans cette démo très intéressante, Jean-Pierre Riehl nous a présenté les capacités de power BI par l’intermédiaire de plusieurs mini projets composés par lui-même autour de sujets abordés lors de ses « repas dominicaux ».

Power Query est un add-in Excel 2013. C’est un self-service ETL. Il fait partie de la suite POWER BI.

Power Query  a pour objectif de charger des data model pour les utiliser dans POWER PIVOT.

Comme SSIS, il permet de se connecter à de nombreuses sources de données afin de les charger dans Excel et plus particulièrement dans la partie Tabulaire de la partie POWER BI (POWER PIVOT).

Power Query a pour particularité d’incorporer des outils permettant de transformer les données à la « volée » avant le chargement.

Comme sur SSIS la transformation apparait sous forme d’étapes et permet d’effectuer des tâches telles que l’ajout, la suppression et la transformation de colonne ou la transformation de données.

Power Query permet de créer des procédures et des fonctions permettant de simplifier et d’automatiser certaines tâches de traitement de données (mode « avancé » de l’outil nécessitant de maîtriser le langage M).

Dans ses différentes démos, Jean-Pierre Riehl nous a montré les capacités d’intégration et de transformation des données présente dans Power Query.

Actuellement le « point faible » de power Query reste l’automatisation, qui nécessite de passer par la partie Cloud pour automatiser l’exécution des tâches et le partage de sources de données.

Voici quelques notes sur les démos de sa session :

  • Démo d’extraction de données via une page web
  • ETL visible sur le Query editor dans la partie « Applied steps » (Les « Queries » sont éditables à partir du « workbook queries »)
  • Export des données vers Power Pivot grâce à la case à cocher « Load to data model » dans les « Load settings » sur le Query editor
  • Possibilité de charger plusieurs fichiers contenus dans un dossier sans passer par une boucle For
  • Le chargement des données (affichage) se fait à la volée ce qui permet à l’outil d’être plus rapide (affichage du TOP)
  • L’add-in MDS permet à l’utilisateur d’ajouter/supprimer des données
  • Concernant le mode avancé de Power Query : cet outil n’est pas destiné à un utilisateur métier à moins de leur « prémâcher » le travail en leur mettant les formules à disposition.

Points forts : Intégration de données, inclus dans la suite « Power BI », connecteur a de nombreuses sources de données et surtout de nouvelles formes : Facebook, Twitter, oData …

 

Liens  :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :