Le Post Infeeny

Les articles des consultants et experts Infeeny

#SPC2012 : Mastering App for Office development

Session de 10h30 à 11h45 Ali Powell

La session va permettre de découvrir l’antre d’une app pour Office. On va revoir le concept et du code dans Visual Studio mais aussi directement depuis le bloc notes nous sera présenté.

Quelques chiffres pour commencer concernant les tendances :

  • 1 milliard de smartphones en 2016 dont 350 millions pour le travail
  • 82% de la population connectés (online) touche aux réseaux sociaux
  • 50% des entreprises clientes sont sur la route vers Cloud

L’arrivée de « app for Office » apporte de nouveaux composants (les apps), des nouveaux scénarios, des nouvelles expériences utilisateurs : au niveau des devices (le tactile, la mobilité), du cloud (Office, le modèle cloud app), et le social (newsfeeds, microblogging, communication, vidéos…) : « apps are everywhere »

« Apps for Office permet de mettre le web dans Office ».

Les apps sont récupérées depuis l’office store ou l’app catalog. Elles peuvent être installées directement sur le poste. L’expérience à travers les devices (tablettes, pc, phone). Une app pour Office fait pour le client riche fonctionnera dans la version navigateur (WebApp). L’intérêt est qu’il n’y a pas d’installation à faire sur chaque device.

L’intérêt des apps est la simplicité et les apps touchent un nouveau public : les compétences à acquérir sont simples (HTML, JS). L’objectif des apps ne sont pas de créer une nouvelle application mais des composants connectés permettant d’utiliser internet et des api existantes.

Rappel sur les zones des apps pour Office (déjà détaillé lors des précédents CR de sessions) : TaskPane, Content, Mail.

Concernant la composition d’une app (framework) : Web Extensions Framework (Wef), Office JSOM, Application Specific JSON (Outlook JSON…), app API’s, pour être affiché sur des clients riches ou dans le navigateur.

On commence par du bloc-notes avec la présentation du manifest d’une app.

On y retrouve :

  • Le type de l’app (TaskPaneApp)
  • L’id de l’app : afin d’être unique dans le store et permettre les mises à jour dans le futur
  • Le titre, la localisation, description, le concepteur…
  • L’appDomain qui va permettre de donner le domaine qui sera utiliser pour charger la ou les app pages (ex : http://services.odata.org)
  • SourceLocation : permettant d’indiquer la page qu’on veut afficher (dans notre cas, la site wikipedia)
  • La dernière et certainement l’une des plus importantes, les permissions concernant le document qui hébergera l’app. Ex :  ReadWriteDocument

Pour faire le pont avec l’intégration de l’app dans l’onglet My App du logiciel Office, la base de registre est ouverte.

A l’emplacement « CurrentUser/software/MS/Office/15.0/Wef/developer », on ajoute une clé « MyApp » avec le lien vers le fichier manifest de l’app qui se trouve sur le pc.

On ouvre Word. Et dans « Apps for Office » on voit l’app.

C’est parti pour Visual Studio 2012 !

Un nouveau projet « App pour Office » est créé, de type « TaskPane » pour Excel. On voit le fichier manifest généré. Cette voici, le SourceLocation est une page du projet VS. Le déploiement est lancé. On retourne dans la base de registre et on voit bien que la clé a été rajouté par Visual Studio 2012.

Autre démonstration sur un fichier Excel contenant une app qu’il nous a déjà été montré : le votes pour l’élection américaine. Bouton droit sur l’app « View Source » nous peut de voir le code source HTML. L’app est intéractive : on passe la souris sur un états et on voit des informations détaillées. Toutes ces infos viennent d’un onglet du fichier.

Le fichier Excel est fermé et est renommé en zip (OpenXML), et peut voir dans le répertoire « xl/webextension » les apps du fichier : balise « bindings » pour chaque onglet vers « app_ref » avec l’id de l’app. Il y a également un screenshot de l’app dans le répertoire media (un screenshot est généré au format image à chaque enregistrement du fichier).

Le fichier Excel est ensuite uploadé dans SharePoint afin de voir « Excel Web App ». A l’ouverture, nous avons une demande d’autorisation pour l’app car elle souhaite accéder aux données du fichiers.

Concernant les apps pour Mail (ds le manifest Capabilitiy = MailBox), il y a une légèrement différence car grâce à Exchange, elles peuvent être installé par l’administrateur. Ces dernière une fois ajoutée dans Exchange ne peuvent pas être désinstallées par l’utilisateur.

On voit maintenant une autre app déjà développée. L’app est de type « Mail ». Celle-ci va permettre d’identifier les numéros de téléphone et afficher les liens vers Lync.

Ali Powell a insister plusieurs fois sur le design qui est très important pour convaincre et rassurer l’utilisateur mais aussi pour qu’elle devient populaire.

Les permissions sont cette fois en « ReadItem ». Une règle est également ajouté (depuis le manifest) pour indiquer que l’app s’applique que sur les types « message ».

Le test est directement fait dans Office 365.

Un autre test avec une adresse, uniquement l’app Bing maps est lancée.

Un autre test sur un meeting, mais qui ne fonctionne pas. Ça permet de voir autre chose : la gestion des apps au niveau de Outlook montre les apps de type User (la nôtre) et celles installées par l’administrateur.

Bon tout est ok, mais ça fonctionne toujours pas. Dommage mais on comprend bien le principe.

Une dernière app de type de TaskPane est montré permettant d’afficher une information en bas à droite (bulle d’info).

Cette session a permis de voir la base, quelques éléments sous-terrain des apps, mais j’avoue que je m’attendais à pleins de code en mode « Wahou ».

Jérôme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :