Le Post Infeeny

Les articles des consultants et experts Infeeny

#SPC2012 : Lighting up SharePoint 2013 Extranets with Business Intelligence

Session de 9h à 10h15 Nathan Miller, Collaboration TSP Richard diZerega, MTC Architect

La session va être orientée sur la partie Extranet avec l’intégration de BI. On commence par la définition d’un extranet, les utilisateurs (partenaires, clients, employés en mobilité…) et pourquoi utiliser SharePoint 2013 pour concevoir son extranet :

  • Reporting Dashboard
  • Content and Publishing
  • Social Collaboration
  • Great Price for Capabilities

Quelques challenges :

  • L’authentification des utilisateurs externes,
  • L’adoption des utilisateurs,
  • La sécurisation des données lors des échanges,
  • Les droits par rapport au contexte d’utilisateur

Première démo dans Office 365. Le gros avantage d’office 365 est que vous n’avez pas besoin de gérer toute une partie de la sécurité : c’est MS qui s’en charge. Il n’est pas besoin de produire de fort efforts en architecture, coût (serveurs et personnes comme architecte / administrateur) pour mettre en place une plateforme sécurisée tout en restant performante, merci Office 365.

L’extranet présenté en démo est structuré grâce à la navigation en plusieurs espaces « partenaire », qui possède des droits spécifiques (chacun sur son sous-site). Lorsqu’on se connecte au site avec un client, on ne voit que son espace. SP2013 permet d’apporter App Model. Par exemple sur la page d’accueil, une app dans un fichier excel est affiché (très graphique avec des bulles pour correspondant à des valeurs sur les partenaires. L’app s’appelle bubble quelque chose).

Une fois le site client ouvert. On voit un fichier Excel intégré (Excel Web App) avec une app Bing Maps affichant des points de tailles différentes sur la carte : les informations sont chargées grâce à Power View.

On passe sur un autre fichier Excel, qui permet de montrer des rapports via des des graphiques « PivotChart ». Au clic sur le troisième fichier excel, une erreur est affiché indiquant que le fichier est trop gros (+ de 10 Mo). Il est donc proposé en ouverture via Excel (client lourd).

Enfin, un dernier fichier avec une intégration de Power View intègre 4 partie (en mode dashboard), très interactif, graphique et intégrant des données.

Affichage d’un fichier Visio via Visio Web Access (il est apparemment très facile de connecter Visio à des données).

Ensuite, présentation d’une SharePoint App (MetroEyes), cette fois-ci depuis une tablette Windows 8. App plutôt sympa comportant des composants (graphique de données) qui réagissent au doigt : drag-drop, le dessin d’un rond avec le doigt sur la zone la transforme en graphique camembert. Le trait d’un graphique à un autre provoque la fusion des deux graphiques => une expérience utilisateur riche. Tout ça grâce à HTML 5.

Direction SharePoint OnPremise. Quelques schémas d’architecture / Infrastructure (type back to  back…). Coté de la central administration, les services primordiaux (Claims to Windows Token Service…), les applications service (Secure Store Service). Le Secure Store Service met en place tout un système (base de données) permettant de stocker les permissions. C’est intéressant pour protéger des systèmes back-end qui seront utilisés au sein de SharePoint 2013 (via Excel Services, Visio Services, PowerPivot…).

Dans Excel Services, on va activer l’option « Analysis Services EffectiveUserName » pour permettre l’authentification par utilisateur sur des sources de données « Analysis Services ». On voit une démo sans l’option où le fichier ouvert en Excel Web Apps affichent les zones en accès interdit.

Focus sur l’authentification avec UAG (MS Forefront), Windows Claims user pour le portail.

Grâce à SP2013 :

  • Excel Services : création de rapport, dashboards. Utilisation de PowerPivot et Power View
  • Reporing Services / PowerView : Conception via designer de requête, creation de table, matrice, chart report. Les rapports peuvent être planifié et partager des données.
  • Performance Point : concevoir des dashboards à travers des graphiques, KPI, SSRS Report. => Les utilisateurs peuvent naviguer à l’intérieur, interagir, tout ça dans un modèle sémantique

Démo sur un site concernant l’authentification. Sur le site, l’utilisateur peut se connecter depuis un compte utilisateur ou via un service d’authentification externe. Facebook login. Une autorisation dans facebook est demandée (basic info, email, birthday, location). Une fois autorisé, on voit qu’on est bien logué : en haut on peut lire « Hello Richard diZerega from Texas).

L’IT Pro et la BI n’étant pas ma passion, je vous voir les ressources à disposition après l’événement (Claims Based Authentification, Windows claims, FBA claims, SAML claims, scénarii avec deux zones Win Authentification et ADFSServer…)

Jérôme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :