Le Post Infeeny

Les articles des consultants et experts Infeeny

Advanced BI Visualizations using Visio Services

Session animée par A.J Briant (Product Manager) et Christopher Hopkins

La session démarre par un rappel sur ce qu’est Visio Services et qui permet d’afficher des diagrammes pouvant être connectés à des données et rafraichis.

Dans un contexte BI, les fonctions de « Data Linking » et « Data Graphics » offertes par Visio seront cruciales car ce sont elles qui vont permettre de se connecter et d’afficher des choses jolies.

1ère démo montrant un diagramme Visio affichant une carte des USA (composée de plusieurs formes), ou chaque élément de la carte peut être connecté à une source de données.

On voit comment connecter la carte à un classeur Excel qui est hébergé dans SharePoint. Une fois la source sélectionnée, un tableau apparaît dans Visio et il suffit de sélectionner la ligne qui nous intéresse, la glisser sur la forme (un état des USA dans l’exemple) voulue et automatiquement les 2 éléments sont liés. Cela signifie que si la ligne du classeur Excel change, le diagramme Visio sera mis à jour.

Plutôt que d’afficher les données sous forme de texte, on peut faire du color coding de la forme en fonction de valeurs. Cela est utile notamment pour la gestion de KPI.

D’autres formes sont ajoutés à la carte (des bulles de texte) pour afficher le libellé et la valeur (sous forme d’une gauge) des lignes associés à l’état à laquelle la forme est associée (on utilise les liens de formes de Visio). On continue de faire un peu de cosmétique en associant des formules de calcul.

On insère ensuite une légende au sein du diagramme pour indiquer à quoi correspondent les couleurs, les plages de valeurs de chaque couleur, etc…

Pour sauvegarder le document dans SharePoint, il suffit d’utiliser l’option du même nom dans le menu fichier en faisant attention à bien choisir « Web Drawing » comme type de fichier (sinon le fichier ne sera pas utilisable dans Visio Services).

Retour aux slides pour récapituler tout ce qui a été fait dans la démo.

Passons maintenant au rafraîchissement des données qui peut être fait sur le client ou sur le serveur. Sur le serveur, il faut noter que les données sont mises en cache pour chaque utilisateur (cela signifie que 2 utilisateurs pourraient voir des données différentes si les données ont été modifiées durant le temps ou le 1er et le 2ème utilisateur ont demandé au serveur d’afficher le fichier Visio).

Quand on utilise à la fois un schéma Visio et un classeur Excel, l’utilisateur a besoin d’avoir les droits de lecture sur les 2 fichiers pour que la solution fonctionne.

Un petit tour rapide sur l’architecture en place pour que tout cela fonctionne. La partie intéressante du schéma concerne la possibilité de développer des « Data Adapter » et d’utiliser un API quand on a besoin d’utiliser des sources de données non standard (comprendre pas SQL ou Excel).

2ème démo pour métro un l’add-in Visio nommé SharePoint Network Topology (celui là même envoyé par Emmanuel aujourd’hui à la liste de diffusion SharePoint).

Cet add-in consiste en un job SharePoint qui va récupérer des données sur la ferme SharePoint à intervalles réguliers, les compiler dans un schéma Visio et stocker le schéma dans une bibliothèque  de documents (la collection et la bibliothèque sont définies depuis l’administration centrale).

Il est aussi possible d’utiliser des listes SharePoint comme sources de données, ce que l’on nous montre en créant un nouveau schéma. Si l’on souhaite utiliser des listes externes (via BCS), c’est également possible et il existe un add-in pour cela (le speaker mettra le lien sur son blog si ce n’est pas déjà fait).

Retour aux slides pour évoquer l’API Visio Services qui se présente sous la forme « ECMAScript Object Model ». Ces API permettent de savoir tout ce que l’utilisateur fait comme interaction avec un schéma (clic, déplacement de la souris…) afin de pouvoir réagir en conséquence.

3ème démo montrant l’utilisation de l’API où dans un site SharePoint affichant un schéma de plans de bureaux, on peut sélectionner dans une WebPart des options, qui colorent les bureaux d’une certaine manière, superposent des éléments sur le schéma, etc…

Les démonstrations s’enchainent pour montrer les capacités de mise en forme (ex: gestion de la 3D) associées à l’utilisation de l’API.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :