Le Post Infeeny

Les articles des consultants et experts Infeeny

Developing Cloud-Based Applications for SharePoint Online using Windows Azure

Session animée par Steve Fox (Director MCS)

Le but de la session est de comprendre pourquoi utiliser Azure et SharePoint Onlne et de voir comment le mettre en oeuvre.

La session commence par montrer une toute petite animation filmée au sein des Datacenters de MS (on voit les conteneurs, les systèmes de refroidissement…).

Petit rappel sur les briques qui composent la plateforme Azure à savoir Windows Azure (calcul et stockage), SQL Azure (base de données) et Windows Azure AppFabric (connexion des applications au Cloud).

Pourquoi utiliser Azure ?
– Fourniture d’infrastructure par MS
– Coûts (facturation à l’usage)
– Evolutivité et élasticité
– Rapidité de mise en service

Autres éléments à prendre en compte :
– Pas d’appels externes possibles depuis les sandbox
– Planification
– Intégration de BCS dans SharePoint Online
– Connectivité des services

Pour créer une application de ce type, le scénario peut être le suivant :
– Une application Silverlight hébergée dans SharePoint Online
– Un service de données hébergé sur Windows Azure
– La mise à disposition de l’application sur le Market Place

La 1ère démo concerne la consultation du code qui permettra via un service hébergé sur Azure, d’accéder aux données de criminalité aux USA (les données sont issues du projet Dallas).

Pour l’instant le démo est faite sur une machine locale maison devrait voir ultérieurement comment mettre tout ça dans le Cloud.

Une WebPart a été développée et déployée sur le serveur SharePoint local pour afficher les données provenant du service.

Cette application bien que fonctionnelle sur l’environnement local, ne peut être déployée dans le Cloud en l’état pour différentes raisons, notamment de sécurité car les sandbox de SharePoint ne permettent pas de faire des appels à des services externes.

On va donc voir comment rendre cette application compatible pour être déployée dans le Cloud et on commence par créer un projet Azure via le toolkit pour Visual Studio et le service WCF créé au préalable peut être réutilisé en l’état.

L’application Azure est ensuite packagée puis déployée et on voit que le service fonctionne dans Windows Azure.

Plutôt que de développer l’application Silverlight devant nous, on nous montre le résultat final de l’application qui permet d’avoir accès à Bing Maps et d’autres choses qui rendent plus interactive l’application.

Développer une application Silverlight n’étant pas à la portée de tous, un autre scénario va être présenté avec du développement HTML5, jQuery et BCS pour arriver à un résultat identique. BCS ira chercher ses données dans une base SQL Azure.

La 2ème démo ressemble beaucoup à la première sauf que cette fois l’application Silverlight est remplacée par du HTML5 et que le service WCF est remplacé par BCS + SQL dont on voit comment paramétrer certains aspects dans les portails Office 365 et Azure.

La petite subtilité est que BCS ne peut attaquer directement la base SQL Azure donc il faut obligatoirement conserver un service WCF dans Azure (qui sera appelé par BCS) et c’est le service qui va attaquer la base SQL.

Un 3ème scénario est abordé dans lequel on veut afficher dans SharePoint Online, des données provenant du SI de l’entreprise et où un service a déjà été développé et que l’on ne souhaite pas migrer dans Azure. La solution est donc d’utiliser Azure AppFabric pour interconnecter ce service interne à l’entreprise, avec la plateforme Azure et SharePoint Online.

Comme précédemment, un service devra être hébergé sur Azure pour être utilisé par SharePoint pour récupérer les données devant être affichées.

C’est le but de la 3ème démo qui nous est exposée et pour laquelle on utilise une application Silverlight côté SharePoint histoire de présenter de choses jolies et interactives.

Pour la petite anecdote, c’est marrant de voir comment à chaque fois que les speakers parlent de tablettes, de HTML5, de mobilité, etc… ils prennent souvent l’iPad comme exemple plutôt que Windows Phone, Windows 8 ou Android et ceci depuis les premières sessions hier   😉

Un sujet important dans ce type de projets concerne la gestion des identités qui peuvent être nécessaires à différents niveaux pour s’authentifier sur chaque brique d’une solution et en schématisant à l’extrême, la réponse à tous les besoins est Azure ACS.

Bien qu’assez généraliste, la session a été intéressante et « Cherry on the cake » comme on dit ici, le speaker qui a écrit un livre sur le sujet de la session a offert son livre à toutes les personnes présentes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :